vendredi 4 novembre 2016

La première Via Ferrata

Sebastiano Magri plus fort que le Vinci ? Nous sommes en 1516, année de la mort du maître de la Joconde. Les Médicis reprennent le pouvoir en Toscane avec l'aide des troupes espagnoles. Une place forte résiste San Leo.  Perchée sur un piton rocheux elle est à priori inexpugnable. Sauf que. Sauf que parmi la troupe il y a un simple soldat plus malin que les "ingénieurs" en titre, titre justement revendiqué par Léonard quand il voulait rentrer au service du More, au service de César Borgia. C'est le fameux CV, longue litanie de son savoir sur la poliorcétique, les mines etc.. Rien sur la via ferrata, cette voie équipée pour vaincre les parois au-dessus du vide quand on est ni un bouquetin ni un alpiniste chevronné. Hors les habitants de San Leo avaient, sûrs d'eux, une telle voie... sans défense. Qui s'y risquerait, un ou deux gus au maximum.
C'est sans compter sur la malignité de Sebastiano. Il convainc son capitaine Giulio Ricasoli du bien fondé de son stratagème : équiper la paroi pour y faire passer la troupe. Deux artisans l'épaulent. Ils font fabriquer des pièces de fer et les rivent à la roche avec burins et ciment. On y attache des cordes pour construire  un pont avec des planches et on passe au niveau supérieur. Chaque niveau est ensuite accessible via une échelle et cela jusqu'au sommet de l'escarpement. C'est la première via ferrata connue. Sebastiano en récompense sera nommé gouverneur de la place . 

 

Aucun commentaire: