mercredi 14 septembre 2016

Sur la piste de Borso d'Este

Uzès, la ville gardoise est charmante, un peu écrasée par le soleil, un peu endormie en dehors de la saison touristique, selon la version des uns. En visite chez un copain d'enfance, il tient  un resto place Aux Herbes, j'ai fait le tour de celle-ci comme naguère les acteurs du Cyrano de Rappeneau. L'Hôtel de la Rochette étant privé, difficile d'y jeter un oeil, l'option restante : un antiquaire sous les arcades.
Un bel endroit où les pièces présentées invitent à en demander le prix et regretter de ne pas être riche. Outre une Annonciation et une Vénus, un buste en bronze. Au bas une inscription : Borsius Dux.... Tous les nobles italiens rêvent d'être ducs, et Uzès s'enorgueillit d'avoir été elle aussi un duché, chacun son trip. Au cours de la conversation le maître des lieux avoue son admiration et son désarroi quant aux  origines de cette sculpture en bronze. Sans être attributionniste j'étais sûr de pouvoir le mettre sur une piste, magie croisée de l'internet et des livres. L'étude Piasa avait déjà eu la pièce en mains et donnait une identité probable du modèle : Borso d'Este. Les Este d'Isabelle, modèle de Léonard. En navigant sur  la toile, une collection de médaillons dont deux ou trois reprennent la même inscription. La comparaison entre le profil et la face , entre  le médaillon et la sculpture semble tenir la route. J'en fait part à l'antiquaire qui semble heureux de tenir là une confirmation d'avoir eu raison de faire confiance à son instinct, à son oeil.

Aucun commentaire: