vendredi 19 août 2016


Proust, Gustave Charpentier et la vendeuse d'artichauts. J'ai connu la vendeuse d'artichauts et ses apostrophes  bien avant  de lire Proust, enfin je crois. Quant à Charpentier, ma première écoute date de juillet dernier. Franchement  Louise en entier, c'est un vrai calvaire mais l'extrait proposé est supportable.... à condition de bien tendre l'oreille.

Aucun commentaire: