mardi 16 juin 2015

La Creuse et Monet

L'A20 est gratuite, surprise. Sur la route de Fresseline les nuages sont lourds et les voitures peu nombreuses. La Creuse a subjugué Monet pendant 3 mois, le temps d'une campagne sur les bords de cette rivière au charme certain. Jaune elle ne l'intéresse pas, verte il obtient plusieurs motifs. Pour marquer le passage du peintre chez Rollinat, un poète oublié,  la ville s'est offert un office de tourisme où transite 4 000 âmes par an. Giverny  en voit 600 000.
Pour sortir de l'oubli Fresseline  et ses alentours, Crozant décide de promouvoir l'un des premiers impressionnistes Guillaumin. On  crée l'école de Crozant en s'inspirant de  celles de Fontainebleau ou Pont-Aven, en espérant y joindre le peintre des Nymphéas.
Bon courage.
Il n'empêche cet endroit vaut le détour si on aime la solitude et la sérénité, quand à la sauvagerie Monet exagère un peu.




Aucun commentaire: