lundi 1 juin 2015

Fontainebleau, Barbizon

Salon du Livre du Festival de l'Histoire de l'Art
La première fois, il y a 3 ans pour moi, les éditeurs étaient plutôt agressifs à mon égard, le livre numérique était synonyme de mort du papier dans leur esprit. 
L'année dernière, on m'a foutu la paix, une paix royale, impériale devrais-dire.
Cette année on est venu vers moi avec un projet, et des certitudes quand au démarrage d'une écriture hypermédia, pas seulement d'un transfert du papier vers l'écran mais d'une approche non possible, ou tout du moins très compliquée, sur papier. Étonnant. 
Quant au public, il découvre qu'il peut lire sur son iPad autre chose et est agréablement surpris (bon il n'y en a pas des masses des curieux mais plus que les années précédentes... pas très difficile pensez-vous et vous avez raison ).
Seul hic, mis à part les ventes, pour le moment quand je présente un guide c'est sur la forme que porte le débat et non sur le fond et ça m'énerve quand même un peu.
Pour me calmer visite du Boudoir Turc avec le conservateur (brillant le mec, on ose à peine l'interrompre pour savoir la dimension du lit émoticône wink ) et un détour par Barbizon Village (vaut le détour surtout si vous poussez jusqu'à la forêt), déserté, mais encore habité par les peintres, ceux de l'École.

Pour en savoir plus 

Aucun commentaire: