lundi 9 février 2015

Dan Brown c'est de la merde.

J'ai un mal fou à terminer mes billets actuellement. L'explication est assez simple : mon épouse est en soins palliatifs actuellement et c'est vraiment une épreuve difficile à surmonter, énorme prise de tête et de coeur. Mais si les Guides MAF existent c'est en grande partie grâce à elle, donc pas question de laisser tomber.
Sera-t-elle encore vivante à l'ouverture de l'Expo Universelle de Milan 2015 ? Peu de chances, reste seulement l'espoir.
L'espoir de lui rappeler nos voyages sur les traces de Léonard dans la capitale Lombarde. Le Vinci y séjourna une vingtaine d'années avec à la clé une oeuvre classée au patrimoine mondiale. La Cène est aux yeux du monde plus importante que la Joconde.
Milan souffre d'un syndrome bizarre : celui de la laideur industrielle.
C'est une connerie, il faut dépasser la banlieue et pénétrer au coeur de la ville historique pour échapper à ce cliché débile.
Entre le Duomo et les églises alentours, dont Santa Maria delle Grazie, entre les canaux et le château de Ludovic, entre Saint Ambroise et Léonard il existe une atmosphère extraordinaire, surtout en août quand les Milanais sont partis en vacances.
Milan est Ambrosienne avant tout et Vincienne ensuite.
Si l'on souhaite approcher cette ville au plus près le disciple d'Augustin est incontournable.
Vous comprendrez mieux ensuite les pistes iconographique de La Vierge aux rochers du Louvre.
Evidemment il est plus facile de lire Dan Brown, mais c'est de la merde.

Aucun commentaire: