jeudi 23 mai 2013

INFERNO DE DAN BROWN ET LES GUIDES MAF


Associer les guides MAF au dernier Opus de Dan Brown : INFERNO, pourquoi cela fait sens.
Dante et Florence, Firenze et Léonard, L’Arno et Michel-Ange vous commencez à y voir plus clair ? Non ?
Je développe.
La Toscane de Léonard ou celle de Michel-Ange, édités par les Guides MAF, c’est aussi celle de Dante, en partie, car par exemple le Dôme, c’est après, mais passons.
A propos de quoi devant Santa Trinita Le Vinci et Buonarroti se disputent : Dante.
Qui dans ses poèmes le sculpteur cite souvent ?  Dante. 
A qui s’identifie-t-il ? Le même.
Quelle ville le lecteur de Brown voudra visiter après sa lecture ? Ravenne ou Florence ?
Quand Léonard dissèque un cadavre à l'hôpital du monastère de Santa Maria Nuova, il sait, comme tous les florentins, qu’il doit en partie ce privilège à  Folco Portinari, le père de la Béatrice de Dante, le fondateur de l’hôpital.
Et la guerre contre Pise menée par les deux hommes, les trois si l’on ajoute Machiavel. 
Terminons, pour cette première fois,  par une citation du poète :  La géométrie a la blancheur du lis, immaculée de toute erreur, d’une exactitude absolue, qu’il s’agisse de la géométrie en elle-même ou de sa servante, dont le nom est Perspective. 
Cette proximité aucun moteur ne pourra la décelée, seul un libraire, un vrai, peut la jugée pertinente et proposer de rapprocher un roman avec un guide, mais pas n’importe lequel ;-). 

Aucun commentaire: