vendredi 25 janvier 2013

Quand votre livre, n'est plus votre. Je ne suis certainement pas le premier à exprimer ce sentiment de dépossession. Le truc est dans le tuyau et d'autres s'en occupent.
Jamais je n'aurai osé qualifier Milan du livre le plus original de l'année, en même temps l'année vient de commencer, alors...c'est presque un défi à faire mieux. 
Jamais je n'aurai espéré être en page d'accueil du 4ème libraire de France. Pour les 3 premiers c'est impossible, eu égard les contraintes commerciales, techniques. Un peu long à développer.
Reste l'inconnu lectorat. C'est gratuit alors on télécharge et on jette un oeil. Certains se laisseront séduire, d'autres n'en n'ayant rien à cirer de la mode milanaise, de l'Orphée de Politien, de saint Ambroise, de la chartreuse de Pavie, pourtant elle est superbe cette chartreuse, bien plus belle que celle de Parme qui n'existe pas, enverront "le fichier" à la poubelle. C'est con.
Ah oui la pub. Elle fait du bruit, elle brouille un peu les choses. Pas très grave, j'ai fait gaffe en choisissant les annonceurs, les messages et franchement je vais continuer, j'ai déjà récidiver avec Signac, d'autres ouvrages sont en cours pour faire mieux comme le propose indirectement Chapitre.

Aucun commentaire: