vendredi 27 avril 2012


J'avais déjà lu l'ouvrage en mode texte pour pouvoir m'engueuler en toutes connaissances de causes avec...mon épouse ;-) 
Et puis la semaine dernière j'ai eu l'occasion de lire la version "enrichie". 
Elles est aujourd'hui disponible sur : 
http://www.epagine.fr/francoishollande2012.php.
Le choix du mode paysage par défaut, comme pour le catalogue de La souris qui raconte, ne me plaît pas bcp, il me rappelle un peu trop Power Point (je ne connais pas Keynotes). 
Il est possible en comparant les deux versions  de voir si l'ajout de vidéos, graphiques, tableaux, interviews etc.., ils ont mis la gomme, apporte quelque chose.
C'est gratuit.

mardi 24 avril 2012

Quoi elle est pas belle ma promo, c'est du frais, avec de nouvelles entrées, images, vidéos, et musiques. Du multi-touche je vous dis.

mardi 17 avril 2012

Promo sur les Guides MAF

Première phase d'une promo sur les Guides MAF consacrée à Léonard de Vinci chez Epagine. Pour un exemplaire de Voyages en France, un exemplaire de Romagne et Marches vous est offert.
Si Voyages en France évoque instantanément la Joconde, et donc le Louvre, et le Clos Lucé, il existe aussi d'autres lieux où nous pouvons rencontré ce grand de l'espèce humaine. La Sorbonne par exemple, ou Metz, ou Romorantin etc..
Pour Romagne et Marches, notre perception est forcément plus nébuleuse. Urbin, Rimini, Césène ne sont a priori des destinations prisées pat les touristes. Y rencontrer Léonard est surprenant, on le voit à Florence, à la rigueur à Milan, voir Rome mais Césènatico ? Pourtant pendant un peu plus d'un an le Vinci accompagna la reconquête des territoires de l'Eglise par César Borgia, le modèle du Prince de Machiavel.
Vous avez entendu parler d'un Léonard pacifiste, végétarien, homosexuel, inventeur, gaucher etc. Il y a du vrai, seulement il y a des mais, bcp de mais, et pour finir il y a un autre homme complexe et fascinant.

vendredi 13 avril 2012

ebooks la guerre des prix.

C'est une histoire américaine entre Amazon, Apple et les éditeurs. Si le Département de Justice attaque une pratique qui en France s'apparente à la loi Lang, les protagonistes ne sont pas encore condamnés. Cette guerre des prix est-elle possible en France. Oui !
Oui , sur un type d'ouvrage : le 100% numérique hypermédia.

Si le contenu de ce dernier souffre d'une perte de valeur artistique, littéraire, historique, s'il est impossible de le faire migrer sur papier sans le dénaturer alors n'importe quel libraire ou plate-forme peut librement jouer avec sa marge.
La loi sur le prix unique du livre numérique a été élaboré dans un cadre homothétique et ne s'est pas réellement projetée dans l'avenir.

Seulement qui osera amputer sa marge de de 10 ou 15 points sur 30 ou 35 ?
L'éditeur peut facilement aller au-delà, 40, 45 sans être en péril, mais il faut du volume derrière, il faut un gros, il faut Amazon ou Apple avec des machines supportant pleinement l'hypermédia. Ils sont les seuls aujourd'hui, avec le Kindle Fire et KF8 nouvelle mouture (à tester mais dans les specs les balises sont là), avec l'iPad, capables de satisfaire la créativité des littérateurs du 21ème siècle.

mercredi 4 avril 2012

La fuite du livre

C'est son grand truc à Alicia Martin. Ce que la légende ne dit pas : L'occupant des lieux a acquis un iPad ;-))

dimanche 1 avril 2012

Le livre numérique ne décolle pas.

J'ai relu le billet de Guillaud ( La Feuille blog du Monde) sur la panne au démarrage du livre numérique. Que les choses ne soient pas simples, tout le monde le sait, et ce dans tous les domaines de l'activité humaine, ce n'est pas un scoop. Passons.

Les 4 variables responsables selon l'auteur de cette panne sont :
1) Le prix
2) Le support
3) La distribution
4) Le comportement (la lecture).
A chaque item il est possible de trouver une réponse et mettre en délicatesse les arguments avancés.
Pour ma part, et je n'en démords pas depuis 6 ans, l'expérience de lecture numérique actuelle n'est pas séduisante. Elle est même en-dessous de celle offerte par le papier.
Depuis 6 ans je n'en démords pas l'expérience hypermédia est la seule capable de faire évoluer un lectorat papier vers une version numérique en masse. Tous les livres ne peuvent être "enrichis", mais seule cette approche disruptive pourra émoustiller l'intellect du lecteur, l'emmener dans un nouvel univers et banaliser l'achat d'un ouvrage homothétique dont la valeur reste liée à sa qualité littéraire et non à un tarif.