dimanche 9 octobre 2011

Sur Epagine

Fin juillet un petit exercice critique à la demande de Christophe Grossi, l'animateur du blog Epagine.
Très enthousiaste j'ai choisi Bug Made in France d'OPDA.
Titre alléchant, intro mentionnant le Kindle, je me suis laissé séduire. Le reste est à lire sur leur blog.
Force est de constaté la place unique, pour moi, d'Epagine dans le paysage du livre numérique.
Qui, d'Immateriel, I-Kiosque, La Fnac, Kindle ou iTunes, me laissera m'exprimer en toute liberté ?
Personne !
Qui me proposera pour régler les problèmes techniques posés par un fichier Epub d'en discuter avec ses techniciens?
Personne !
Qui prendra la peine de lire, avant d'en faire la critique, un de mes ouvrages ?
Personne !
Ils ne sont pas parfaits, certains clients râlent, mais mon principal reproche serait leur approche homothétique.
Choisir comme canal de distribution les libraires, est-ce vraiment pertinent encore aujourd'hui ?
Comment se démarquer quand votre catalogue est partagé avec vos concurrents? Quelles valeur ajoutée quand vos vitrines , vos tables, vos prix sont identiques ?

Pas facile. Je n'ai pas toutes les réponses mais j'ai deux ou trois propositions:
Ayant fait le choix de l'Epub à 100 %, un pari risqué, je leur propose d'abandonner une communication sur ce format, dont les gens se foutent, pour mettre en avant l'iPad et l'iPhone, la gamme de chez Bookeen ou d'un autre fabricant compatible avec ce format.
Mettre en avant le joujou préféré du lecteur c'est quand même plus sexy, non ?

Je peur propose aussi de mettre en avant l'éditeur de s'effacer pour un profit commun.
La recherche d'un ouvrage sur un moteur peut se faire, par son titre, son auteur ou l'éditeur, dans tous les cas la maison d'édition est bien placée.
Mais bon c'est leur pognon alors il font ce qu'ils veulent et ils ont certainement d'autres idées.

Aucun commentaire: