vendredi 9 septembre 2011

By combining their content.....
Depuis des années je tente de convaincre mon entourage, les fabricants de livres électroniques, les journalistes, les blogueurs, je suis même allé voir les Guides Michelin, les libraires, Amazon et Itunes France, du potentiel d'un guide numérique. Depuis des années le scepticisme, les sourires narquois, les non réponses, sont de rigueur. Depuis des années c'est la galère.
Un mode de pensée homothétique les contraint, vous contraint, à ne pas être en disruption, à ne pas se projeter, vous projeter dans l'avenir.
Il existe une anecdote assez célèbre pouvant décrire ce type de situation. Léonard de Vinci est à Rome avec le pape Léon X. Celui-ci lui commande une oeuvre et passe un jour voir le peintre dans ses appartements du Belvédère. Il le voit s'adonner à des expérience chimiques sur les vernis de finition et le pontife de déclarer en sortant : Hélas ! En voilà un qui n'aboutira à rien, il pense au terme de l'ouvrage avant de l'avoir commencé.
Les faits ont donné raison au Médicis, le tableau ne fut jamais réalisé, Julien son frère et mécène de l'artiste, meure. Sans protection le Vinci quitte Rome pour Amboise. Mais l'histoire retiendra pour l'éternité ses vernis recouvrant la Joconde et le saint Jean dont on tente encore de percer les secrets.
Un guide numérique ne peut plus être sa transposition pure et simple du papier, il faut innover, utiliser toutes les ressources de la numérisation, penser au-delà des premiers mots, des premières esquisses.
Pour le faire comprendre il faut attendre qu'un Google en soit conscient et mette un paquet de pognon en disant : nous ont va le faire, et tout le monde de s'éveiller, de s'émervieller.
C'est dingue.

Aucun commentaire: