dimanche 3 juillet 2011

Littérature enfantine

Un article dans le NYT sur quelques titres de la littérature enfantine en pleine mutation visiblement.
Entre l'application livre et le livre numérique l'application semble être privilégiée par les auteurs.
La liberté d'expression doit y être plus grande, la créativité moins bridée.
Le dernier mot sera aux enfants, qui, quand il grandiront seront peut-être surpris de devoir abandonner la magie des comptines pour un livre en noir et blanc.

Aucun commentaire: