vendredi 17 juin 2011

Mauvaise humeur

Quand Black Berry annonce des résultats plutôt décevant Le Figaro nous gratifie d'un essai guimauve sur la PlayBook avec en conclusion: la Play Book pourrait dès cet été être le plus rude concurrent d'Apple.
Pourquoi ne pas dire que cette tablette est ratée ?
Il s'en est vendu 500 000 exemplaires depuis son lancement et elle est déjà dispo en France via Pixmania, par exemple, depuis quelques semaines. Le lancement officiel ne changera pas grand chose.
Derrière l'écran : rien ou presque. Flash dont l'absence sur l'iPad ne gêne en rien les ventes, que n'a-t-on écrit sur le sujet, ne sauvera pas la tablette. Il faut du contenu.
Amazon le sait et prend son temps. Sur Hollywood et Cyanote, livres, musiques, vidéo et autres jeux seront là pour supporter la quincaillerie.

Faut-il être un connard pour réussir dans les affaires ?
C'est un peu le fil conducteur du film sur Zukerberg. En prêtant du crédit au scénario on répond par l'affirmative, mais c'est sûrement allé un peu vite, le mec doit être plus complexe.

En attendant je suis assez désagréablement surpris par l'usage fait de FaceBook par les entreprises. En bloquant le mur à leurs seuls messages elles refusent la force du phénomène viral superbement exploité par les fondateurs du site. Par peur de je ne sais pas quelle dérive elle font de l'affichage , mais pas de la com.
Hubert Guillaud nous expliquera peut-être pourquoi dans ses billets consacrés au sujet.

Je suis aussi surpris du manque de réactivité sur le "cloud" et les livres.
C'est une évolution qui va dégager du circuit de diffusion tous les petits acteurs. Il y a danger.


Aucun commentaire: