mercredi 22 juin 2011

C'est Idboox qui a levé la première cette interview de Bezos sur le Nouvel Obs, et au milieu cette question : Cela changera-t-il la nature du livre ? Va-t-il devenir interactif, multimédia ?

Il se pourrait qu’on crée de nouvelles formes de livres multimédia, mais probablement pas pour la fiction. La façon dont la littérature est conçue dépend du cerveau humain, pas de la forme sous laquelle elle est distribuée. Je serais très surpris si la manière dont nous lisons des textes longs - romans, histoire, biographies - était transformée.

La réponse de Bezos est plutôt timide , elle s'alimente de l'expérience Vook par exemple pour l'iPad Kindle. Pas forcément une réussite.

Si l'homme de Seattle pense client, il ne pense pas auteur et créativité littéraire, artistique (nul n'est parfait). Il existe des gens ayant envie d'écrire autrement c'est dans les gênes de l'écrivain. Et le format ou le type de "livre" n'y changent rien.

Tout le monde comprend vite qu'une nouvelle biographie de Led Zepplin sans musique, sans vidéo, n'apporterait rien. Idem pour celles de Zarkosy, DSK ou Picasso.

Pour les romans, c'est plus délicat, mais loin d'être impossible, des auteurs y travaillent déjà. Et l'un d'entre eux trouvera forcément la formule séduisante, idem en poésie.

Cette question est intéressante aussi car elle entérine inconsciemment la numérisation de l'ouvrage l'homothétique et pose celle de l'étape suivante, ignorée par exemple par la loi sur le prix unique du livre.

Elle pouvait être formulée autrement : Vous avez expérimentez avec Vook le richmédia, quelles conclusions en tirez-vous ? Pour mettre Bezos un peu en difficulté ou tenter de la faire.

Aucun commentaire: