mercredi 18 mai 2011

iBibliothèque.

IBibliothèque, ou iCulture bourgeoise, la nouvelle appli du Figaro ?
Le choix est à pleurer , dans un genre approchant les Lagarde et Michard sont quand même un meilleur miroir de la littérature française.
Mais je ne vous demande ni d'y croire, ni d'adhérer.
Un extrait étant toujours sujet à caution, y ajouter l'intégralité c'est évidemment mieux.
Gratuit, en couleur, un peu, avec des extraits lus, le mec en bave sur Proust il est forcé de marquer des pauses entre les virgules, une navigation un peu bizarre ascenseur sur la page, puis on glisse pour passer à la suivante (pourquoi mixer ?), à retenir quand même les notes avec ouverture d'un cartel.
Pas très innovant en somme mais le lectorat du Figaro sera certainement sensible à une recette ayant déjà fait ses preuves. Y ajouter l'iPad n'est pas déstabilisant. On est dans une logique rassurante, un passage en douceur vers le livre numérique pour une clientèle conservatrice déjà initiée par l'appli journal.
C'est complémentaire, c'est logique et il faudrait maintenant voir les autres titres de presse en faire autant histoire de mettre la pression sur les éditeurs "classiques".





Aucun commentaire: