mercredi 18 mai 2011

Amplifiées, vous avez dit amplifiée.

Penguin annonce pour son 65ème anniversaire des éditions amplifiée.
Le terme amplifiée a sûrement été préféré à celui d'augmenté trop proche de la réalité, ou enrichi trop proche du vers de Baudelaire (je ne m'en lasse pas).
J'adhère à ce type de démarche marketing car elle a au moins le mérite d'utiliser les possibilités du support, de ne pas se contenter d'un simple transfert homothétique, en somme d'être moderne (une constante à travers les âges, la modernité).
On verra si ce type de nouvelle édition séduit, ce n'est pas donné, et sous quelle forme elle est présentée.
La forme est d'ailleurs privilégiée au regard du fond (c'est plus facile). C'est vrai pour ce type d'expérience mais aussi pour celles mettant en avant les caractéristiques de HTML5, ou CSS par exemple.
Vous pouvez inclure une image SVG, ou une couverture animé, ou embarquer vos polices. Oui et alors ?
Quid sur la profondeur de l'oeuvre, la qualité d'écriture, le degré d'imagination, le transfert vers le lectorat ?
Par extension on peut déjà se poser la question d'une culture numérique, segment particulier de la culture occidentale et de l'un de ses composants la littérature numérique.
Question sans débatteur pour le moment, même au bistrot du coin.

Aucun commentaire: