jeudi 21 avril 2011

Un guide comme les autres, numérique ou pas.

"on parle d'hôtels dans lesquels on n'a pas dormi et de restaurants dans lesquels on n'a pas mangé. De musées qu'on a visités au pas de course et de vieilles villes dans lesquelles on s'est perdu. De pays qu'on n'aime pas et d'autochtones qui vous regardent de travers." Un auteur de guides.
En numérique ou pas ces guides à fort tirages ne font pas honneur à la profession.
On bidonne, on se copie les uns les autres et on raconte les même conneries. Et on gobe.
C'est pas sérieux.
Autre sujet.
La nouvelle version du Kindle pour iPad intégrant les spécificités d'outre-Rhin augure de sa version française, sauf si Apple rejette cette application en vertu des commentaires de ceux qui s'autorisent à penser pour Apple. Bcp d'ouvrages en anglais, un zest de livres en allemand et parmi eux combien de gratuits?
On repart à zéro à chaque fois, il me semble, mais l'expérience aidant on ira plus vite.
Amazon est aux portes de notre exception culturelle à la con. Elles vont cédées, dans un an, dans trois mais elles céderont.
Cette implantation au pays de Goethe est une bonne nouvelle.
L'Angleterre trop inféodée aux USA n'était pas un bon test, l'Allemagne dont les tirages papier sont bcp plus importants que chez nous l'est.

Aucun commentaire: