jeudi 7 avril 2011

Le rapport Chevalier et l'écriture

Le scénariste au coeur du processus créatif, au coeur du débat sur la platitude des séries télévisuelles françaises.
A force de se focaliser sur la courbe d'audience, la taille de l'écran, ou le nombre de chaînes on oublie l'essentiel : le programme et son écriture.
Idem pour le livre numérique, on se focalise sur la technologie, le circuit de distribution, ou la bataille entre le papier et l'écran en oubliant l'oeuvre.
Un jour un ministre de la culture s'alarmera de l'inadaptation de l'écriture numérique française au support, commandera une étude avec pour résultat de s'inspirer des pratiques étrangères.
Si vous ne souhaitez pas lire le rapport cité en titre, une des idées majeures en est la création d'atelier d'écriture. C'est vrai pour les fictions ou les séries de nos "petits écrans", un jour il en sera de même pour nos livres électroniques.
L'auteur viscéralement indépendant ne pourra satisfaire aux nouveaux goûts des lecteurs.

Aucun commentaire: