lundi 11 avril 2011

J'aime beaucoup

Chez Cervantes on joue mieux au foot, ça m'est égal.
On grimpe plus vite les cols (Contador ou Ocana), c'est plus ennuyeux. Etre déposé à vélo est une expérience assez traumatisante, enfin pas trop quand même, on a envie de descendre voir si la roue arrière tourne encore.
En plus ils semblent avoir compris, avant nous, comment s'adapter au 21ème siècle, pour promouvoir le livre numérique. Ca c'est carrément emmerdant.
C'est Sutton qui nous met sur la voie de 24 Symbols.
C'est pas gagné, il reste encore bcp de zones d'ombres, mais une telle expérience en France serait la bienvenue.
Ah elle existe déjà mais ne décolle pas. Je ne sais pas pourquoi Smartlibris ne décolle pas, je ne sais pas pourquoi Kobo choisi l'Espagne et l'Allemagne avant de venir chez nous.
Faut croire qu'il n y a pas de fric à faire.

Aucun commentaire: