samedi 5 mars 2011

Sur les traces de FeedBooks ?

Après FeedBooks, Calibre ouvre sa librairie on-line (après vérification on est plutôt dans l'intermédiation).
Devant la difficulté de vendre un savoir-faire (Epub agency) se tourner vers un négoce du livre semble être la solution.
Ils peuvent capitaliser l'un et l'autre sur une "marque" reconnue dans le microcosme du livre numérique, est-ce suffisant ? L'avenir le dira.
Dans la mouvance d'Epagine et son labo (un changement tactique évident où le libraire n'est plus la pierre angulaire de l'offre, cédant sa place au livre) , on peut espérer voir germer chez eux quelques bonnes idées pour séduire un chaland à la recherche d'un "monde nouveau".
Si toutes les librairies on-line se ressemblent, offrent les mêmes meilleurs ventes, les mêmes nouveauté, les mêmes prix (tarifs et récompenses), les même rayons, les mêmes filtres, le lecteur ira vers celui parlant le plus fort, c'est à dire la FNAC, Amazon ou Apple (dont les livres se déclinent soit en App, soit en Ebooks. On peut discuter de savoir si une App est un livre, mais là n'est pas la question pour le moment.)
Pourquoi encore une librairie, la vente n'est plus le seul mode permettant la lecture d'un ouvrage.
La diffusion d'un texte nu, lu ou multimédia on-line est aussi une approche pouvant séduire. Une App à développer pouvant séduire nombre de lecteurs n'ayant pas envie de stocker, ou acquérir full price un ouvrage. C'est une piste, non ?




Aucun commentaire: