jeudi 31 mars 2011

Chiffres

Sur Actualitté Numerik Livres donne des chiffres : avec 375 téléchargements réalisés, la palme du meilleur revendeur est sans conteste l'iBookstore, avec 69,4 %, suivi par Immateriel, avec 15,2 %. Fnac.com et Feedbooks sont ex aequo, avec 6 %, et ePagine requiert 2,6 % des téléchargements.
Attribuer à la seule absence de DRM un tel résultat est stupide, d'autant que l'iPad , avec 70 % des ventes, est DRMisé. C'est nié le travail des auteurs et le marketing de l'éditeur.
Cette campagne anti-drm devient conne. On ne peut promouvoir un ouvrage au seul motif qu'il n'est pas cadenassé. DRM ou pas un bon livre reste un bon livre et un mauvais, mauvais.
Encore une fois un livre est avant tout une oeuvre, l'oublier est une erreur de jugement, une faute lourde.
La seconde partie du billet est intéressante.
Outre le dynamisme de la société on voit bien le manque de visibilité quant aux canaux de distributions, il faut tout essayer :
- Vente directe de l'éditeur via Facebook ou son site
- Partenariat avec : la création d'une carte prépayée, estampillée Numeriklivres pour augmenter notre visibilité chez les libraires physiques. Ce sera là le gros chantier de la rentrée. »
Vente directe VS vente via des libraires. Je ne sais pas si ces derniers vont vraiment apprécier, on verra bien.
Pour le moment personne en France ne détient, les clés du succès. On rame.


Aucun commentaire: