lundi 21 mars 2011

Ces lignes ne sont pas de moi

"Le livre numérique se trouve dans une situation assez paradoxale où c'est la demande qui risque de tirer l'offre. À ce titre, il est de plus en plus à craindre que les éditeurs – au sens large (presse, livres) – loupent le coche comme ils l'ont fait sur une grande partie de l'Internet d'information, où de médiocres pure-players comme le Huffington Post ont pu prendre des places importantes – un succès dû davantage à leur capacité à faire gonfler les audiences qu'à la profondeur de leur contenu. Dans un pays structurellement conservateur et rétif à la prise de risques comme la France, les maisons d'éditions évitent de trop regarder en direction du numérique en espérant que leur ignorance en contiendra l'expansion. Malheureusement pour eux, même si l'édition papier résiste encore, son déclin est inévitable. "

Frédéric Filloux
Ancien directeur de la rédaction de
Libération et fondateur de 20 Minutes en France, Frédéric Filloux édite une lettre d'information de langue anglaise, Monday Note, spécialisée sur les business models des médias, dans le contexte de leur évolution vers le numérique.

Aucun commentaire: