mardi 15 février 2011

Pleurnicheur

J'ai lu la chronique de Bompard dans le Figaro, et ce monsieur de nous faire croire à la défense de l'exception culturelle française. Il quittera la FNAC comme il a quitté Europe 1 pour une meilleur place. Le livre il s'en fout, seule compte son image, seule compte sa marge...protégée par un texte de loi.
S'il doit affronter les majors US il sait que sa marge de manoeuvre est surtout axée autour de celle-ci. Si le législateur se mêle du commerce international il se fera retoqué par les instances internationales, on est déjà pas maître chez nous du taux de TVA alors ce n'est pas pour imposer quoique ce soit aux Américains, aux Chinois.
Voyez du côté de chez FeedBook, on l'a compris depuis longtemps, pas de frontière. Pour essayer de vivre du livre numérique il faut oser affronter Amazon, et Apple, et ne pas pleurnicher auprès des politiques.
Il faut faire preuve d'audace et de créativité, s'inspirer ne pas copier.


Aucun commentaire: