jeudi 10 février 2011

Ipad 3

L'Ipad 2 n'est pas encore dispo et voilà déjà des rumeurs sur le 3. Pourquoi ? Sous la pression des annonces de la concurrence et notamment celle d'HP la 2 est déjà considérée comme obsolète par les bloggers, les analystes suivront.
Avec son WebOs et une TouchPad promise pour l'été, Cupertino serait face à son premier concurrent sérieux, c'est à dire capable d'approvisionner le marché et de se lancer dans une guerre des prix.
Avec toutes ces tablettes, le marché de la lecture numérique va-t-il se développer sur notre territoire ?
Si j'en crois l'interview de la responsable Livre de la FNAC (sur Actualitte.com), y a pas le feu. Le livre papier n'est pas en crise, alors pourquoi se saborder ? La situation aux US était différente, il fallait redoper les ventes d'ouvrages, le numérique était "indispensable", pas chez nous.
Dans un autre registre je regardais dans le métro les afiiches pour la pub de l'iPad 1, le dinosaure. Des couvertures d'ouvrages dans la bibliothèque, dont le livre de Bon sur Led Zepplin, reflet d'un marché non numérique mais papier.
La disruption rattrapée par le conservatisme, c'est drôle.
Quel est l'apport de l'iPad sur ces titres, ou l'inverse ?
Rien!
Pour finir une rencontre avec Julien Simon de Walrus au Square des Vosges. Trois tables dans un café, trois iPad, c'est branché le Marais. Victor Hugo aurait aimé.
Plus sérieusement il aborde un territoire intéressant avec les images interactives. Il faut du code derrière, du HTML5, c'est du rich média sophistiqué, seule une "ebook agency", c'est à dire des développeurs, pourra fournir ce type de compétences aux auteurs ayant le contenu.
Même constat on peut faire des choses super, mais l'argent et la volonté manque. Dommage.


Aucun commentaire: