jeudi 27 janvier 2011

Michel-Ange aux Belles Lettres

75 € pour la correspondance de Michel-Ange bilingue. Je m'étrangle.
J'ai envie mais pas besoin (je possède une édition de 1925).
J'ai envie mais pas les moyens.
Et en lisant la critique sur le Point, toujours gratuit sur l'iPad, je souris.
"Ceux qui s'attendraient à trouver dans ces lettres de croustilleuses révélations sur ses passions homosexuelles en seront pour leur frais." C'est à dire 75 € ;-).
Sauf que com d'hab il faut tout lire ( 4 000 pages / 2 ou pas, vous choisissez entre le français et l'italien ou les 2) et vous trouverez une lettre étonnante où M-A nous apprend son refus de mettre dans son lit un futur apprenti, il n'a pas besoin d'aide à cet instant.
Ce n'est pas croustillant, c'est sordide.
On ne peut pas écrire çà dans le Point ;-))
Mais si l'on veut aborder le sujet il faut aller plus loin, et lire non pas la correspondance mais les Rime de M-A. Là pour 40 €, toujours aux Belles Lettres vous aurez les détails croustillants qui "manquent" à la correspondance.
Là vous aurez une facette surprenante du sculpteur, celle qui lui confère une dimension à l'égale du Vinci.
Si vous êtes patient, vous pouvez attendre un peu.
Pour 0€ vous aurez un Work in progress sur la Toscane de Michel-Ange avec pour fil conducteur les poèmes de Buonarroti.
Il me manque juste un ISBN et le temps de la réflexion PDF ou EPUB?

Aucun commentaire: