mercredi 19 janvier 2011

Léonard de Vinci, et la Vierge aux rochers sur iPad.

Après l'expo de Koekelberg et la seconde /troisième version de la Vierge aux rochers, Carlo Pedretti jetait un pavé dans la mare : Les 2 enfants n'étaient pas Jésus et saint Jean Baptiste.
Cette piste était documentée ensuite dans le catalogue avec pour base le travail de Krause Zimmer, sur les 2 Enfants Jésus.
Pendant deux ans j'ai travaillé sur cette nouvelle iconographie en tentant de découvrir comment Léonard pouvait avoir eu connaissance de ce mystère gnostique au 16ème siècle.
Notre connaissance de documents relatant les rencontres entre les 2 Enfants est récente, trop récente, à l'exemple de la Pistis Sophia dont parle Pedretti.
Invoquer la tradition orale est commode, mais sujette à caution, et celle-ci personne n'est en mesure de la donner.
Alors?
Alors il existe une autre piste : "la double dignité ambrosienne".
Il faut pour la remonter aborder le messianisme juif, comme pour les deux Enfants Jésus, puis quitter les rives de la Mer Morte pour la plaine du Pô, abandonner les gnostique pour saint Ambroise, un des pères de l'Eglise.
Ce n'est ni plus simple, ni moins mystérieux, mais beaucoup plus plausible.
Toutes les questions ne sont pas résolues, et tant mieux, mais notre approche scripturaire laisse moins de place aux doutes.
Evidemment pour en savoir plus il faut attendre la parution su l'iBook Store de la nouvelle version de la France de Léonard de Vinci.
Bientôt.

Aucun commentaire: