samedi 29 janvier 2011

Fnac BOOK....ter

12 000 FnacBook vendus c'est quand même pas mal (Challenges).
C'est autant de supports pour un, deux ou trois livres numériques, gratuits dans un premier temps, puis achetés dans un second.
Une année en arrière ce chiffre aurait été applaudi, mais les tablettes sont passées par là.
Ni fanfare, ni trompette de la part de la FNAC, des médias, c'est idiot on est pas aux USA.
Il y a des enseignements à tirer de ces ventes, de ce nouveau lectorat. C'est un formidable panel, acquis au prix fort, sûrement, mais riche d'enseignements pour la suite, car suite il y aura.
Si le lecteur est satisfait, pourquoi pas, dans un an ou 18 mois, va-t-il migrer vers la couleur, abandonné définitivement le papier pour lire romans, guides et essais sur un livre électronique ?
Si non est-il perdu, ou bien va-t-il migrer vers les tablettes?
Ni échec, ni succès, la FNAC devait y aller.
On peut glauser, moi le premier, sur ce chiffre, ses erreurs et ses succès profitent à tout le monde.

Aucun commentaire: