jeudi 6 janvier 2011

Darnton un nouvel opus

Le monsieur est tenu pour être l'un des meilleurs experts du livre, soit.
"Son apologie du livre. Demain, aujourd'hui, hier" fait l'objet d'un article dans Le Point, avec des extraits. A la lecture de l'un de ceux-ci, sur les bibliothèques, je reste dubitatif.
Comment les préserver, les renforcer quand le public, en France, les déserte ?
Si Google y est pour quelque chose, le politique y est pour plus encore, en sabrant les crédits, en formant de plus en plus d'analphabètes (les petites phrases baragouinées par notre Président et autres politiques sont à cet égard symptomatiques).
Hier soir dans Service après vente sur Canal + nos deux zigotos raillaient la baisse de la TVA à 5,5 % sur le livre numérique : on s'en fout les gens ne lisent plus ils regardent la télé. C'est pas faux.
En complément de l'ouvrage de Darnton il faut une apologie de la lecture et de l'écriture, une apologie du fond, ce sur quoi reposent le livre papier et le livre numérique.
L'objet livre est voué a une mutation, son contenu aussi.
Reste qu'il faut savoir lire, même si a l'exemple du zographe (le peintre d'icônes dont la peinture est qualifiée d'écriture dans la langue russe) d'aujourd'hui (l'écrivain hypermédia) utilise l'image, les sons pour écrire son "oeuvre".

PS: Il faudrait aussi une apologie de l'orthographe, avec en premier lecteur mézig, merci A Pierrot.

2 commentaires:

Alain Pierrot a dit…

Petite rectification : il s'agit bien évidemment de Robert Darnton et de son Apologie du livre — Demain, aujourd'hui, hier, Gallimard, NRF Essais, 9782070128464 .

Marc-André Fournier a dit…

Oui, je corrige,merci.