mercredi 8 décembre 2010

Pourquoi concurrencer l'iBookStore d'Apple.

Depuis des semaines je demande à Epagine ou Immateriel, mais Izibook est aussi concerné, de créer un espace iPad, ou un label spécifique. On m'entend mais on ne m'écoute pas dommage.
Dommage car une lectrice abonde dans mon sens sur le blog d'Epagine.
Elle avait un Sony reader, elle l'a abandonné pour un iPad, et depuis elle fréquente moins les librairies de Rodez ou Bruxelles, sans parler de celle d'Afrique. Des mois de boulot foutus.
Pourquoi contourné l'iBook store ?
Tout le monde râle contre les DRM, eh bien voilà une belle occasion de proposer des ouvrages compatibles iPad, iPod, iPhone, soit des millions de suspects, sans DRM.
Pas la peine de développer une appli, via iTunes le fichier Epub intègre la bibliothèque sans difficulté.
Deuxièmement il suffit de naviguer un peu sur le site de l'iBookstore pour comprendre comment il est administré.
Le marketing est roi, le libraire n'existe pas.
Les pépites ? Quelle pépite ?
Et les lecteurs en quête de conseils on en fait quoi ?
Troisièmement la pérennité d'un ouvrage se mesure en siècles, celle d'Apple qui a déjà frisé une fois la correction, n'est pas plus assurée que celle de General Motors.
Et même si, eh bien demain l'abandon du livre, d'une division, peut être envisagée et le lecteur ravi de pouvoir faire migrer son ouvrage favori d'un support à un autre.
Ces raisons me semblent suffisantes pour mobiliser les énergies vers des millions de lecteurs potentiels.
Ce n'est pas au support de s'adapter au livre mais le contraire et cela ne nuit en rien à son contenu si l'on en prend conscience.

Aucun commentaire: