vendredi 31 décembre 2010

iPad et la presse magazine

Hors donc les ventes de magazine numériques sur iPad se cassent la gueule. Pourquoi ?
Je n'ai sûrement pas la réponse, mais une piste est il me semble sujette à réflexion.
La disruption de la presse magazine n'est pas uniquement une question de support, c'est aussi une question de modèle économique : Avec ou sans pub ?
Le papier s'est toujours voulu support de pub, et le discours autour était bien rodé : cher notre journal ne peut vivre sans la pub. On l'acceptait.

Et quand on a vu des quotidiens vivre que de la pub on s'est posé la question de l'argent sortant de notre porte-monnaie. On peut nous prendre pour des cons, mais pas toujours.

Aujourd'hui Le Point sur Ipad est "gratuit", mais chaque lecteur est quand même vendu aux annonceurs. Demain combien le numéro 2000 sera-t- il vendu?
Je n'en sais rien mais la pub sera toujours présente, comme elle est dans les magazines US, et ça je n'en ai plus envie, car j'imagine un coût de production très bas, pouvant être financé par la pub seule, ou par un prix très attrayant sans pub.
Je n'ai pas envie de payer deux fois mon magazine, c'est simple.
Ma culture papier cède la pas à ma culture numérique forgée par l'internet. Et l'homothétie est le pire modèle adaptable à l'Ipad.
Je vous donne un exemple. J'étais ce matin chez Epagine, au cours de la conversation j'ai parlé d'iFlow et montré la lecture en mode scrolling. Et mes deux interlocuteurs d'admettre le bien fondé de cette approche.
Faire autrement, voilà la clé.



Aucun commentaire: