samedi 4 décembre 2010

Des mots pour le dire

Un article dans le NYT, je donnerais l'adresse plus tard, sur les mots et leurs poids.

Un auteur aime les mots, les siens et ceux des autres.
Dans La France de Léonard je m'amuse à comparer ceux utilisés à notre époque pour caractériser une oeuvre et ceux des contemporains du Vinci.
On pourrait s'amuser à suivre période après période, pour le maniérisme je le ferais peut-être, ces évolutions.
Avec les outils du Web 1.0 , notamment Google, les chercheurs scrutent d'autres pistes, comme par exemple le déclin de tel mot ou son apparition et ascension dans la littérature, passionnant sûrement.

Aucun commentaire: