dimanche 28 novembre 2010

Pourquoi ?

Pourquoi un journaliste, Bourdin de RMC, s'abaisse-t-il à faire la promo d'un livre, le dernier Giscard, dont il n'a pas lu une ligne ?
Absence de vergogne oblige.
Si la visite de l'auteur vous flatte, alors acceptez de lire le CP.Vous posez vos questions, les mêmes que celles de vos confrères, vous obtenez les mêmes réponses, et vous poussez les gens à lire un livre qui vous emmerde.
Super !
Et que dire de l'auteur se prêtant à la farce?

Pourquoi les dernier WellBec est-il mal écrit et bourré de fotes d'ortografe sans que personne ne s'en émeuve ?
J'ai lu 3 pages et j'ai abandonné, c'est pas meilleur que Marc Levy.
L'absence de style étant déjà un style, on peut tout admettre ensuite, je présume.
Concernant l'orthographe la mienne est catastrophique mais je demande de l'aide? Chez Flammarion des correcteurs ils en ont, non ?
Et des juristes aussi sûrement. Ils vont réagir contre la disponibilité gratuite sur le net du dernier Goncourt.
Affaire à suivre.
Sans être juriste les arguments de Mr Gallaire me semblent tenir la route, mais c'est du domaine de la loi, d'autres plus compétents trancheront, et visiblement les positions des uns et des autres sont plutôt tranchées pour le moment.
Pourtant le terme même de composite, oeuvre composite, renferme en lui plus de nuances, de composantes. Mais l'argent s'accommode mal avec les nuances, il est sale ou ils est propre, un point c'est tout.
Débattre avec l'auteur incriminé sur la qualification de son oeuvre, composite ou non, voilà une bonne question, avec des perspectives assez difficiles encore à mesurer.
Pour un auteur 100% numérique le problème de l'emprunt ne ce serait peut-être pas poser.
Un lien vers l'article et zou, on passait à la suite.
Le poids de tels emprunts est négligeable sûrement mais là n'est plus la question.

Pourquoi la France a-t-elle pris une telle raclée hier soir au rugby?

Aucun commentaire: