jeudi 18 novembre 2010

Le FNAC BOOK

Hier soir dans le magasin FNAC de B-B je suis aller faire un tour pour prendre en main le FNACBOOK.
En magasin pour acquérir un livre électronique on a maintenant le choix entre le produit maison, et l'iPad. Exit Sony et Bookeen. Pas de place pour tout le monde pour le moment.
Concernant le produit maison je ne voudrais pas me fâcher avec un libraire diffusant mes guides, mais je n'ai pas vraiment été emballé.
C'est un mini, les photos sont trompeuses, lecteur avec un écran gris tout moche au contraste pas très prononcé (et ces epub de démo mal foutus) parfait pour le métro, les romans kleenex mais à 200 € c'est quand même deux fois trop cher.
Son design, ses fonctions semblent avoir été élaborés par les laboratoires Fisher Price.
Trop tard on est fâché, alors j'en rajoute une couche.
Ce produit n'est pas à la hauteur d'une enseigne telle que la FNAC "Agitateur d'Idées". Il ne peut être la pierre angulaire d'une stratégie lecture numérique sauf si son prix baisse de façon drastique.
C'est dommage la FNAC offre une plate-forme cohérente, livre-numérique/livre-électronique, seulement on est en 2011, presque, et pas en 2008.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

200 € pour une connexion aléatoire par SFR, pour des fonctions plus lentes qu'avec un smartphone, pour une offre de livres ridicule en regard des attentes = essayez les derniers romans, le Goncourt, des essais récents = inconnus du site Fnac-book...
L'idee était bonne, séduisantze et je regrette mes 200 €
Avez-vous remarqué qu'en magasin FNAC, la demonstration du e-book ne permet pas la connexion ? la déception serait trop précoce !