mardi 9 novembre 2010

Le carton du numérique

Ca vient de là-bas encore une fois.
Le nouveau roman de Grisham se vend mieux que le précédent sur une même période grâce au numérique (environ 30 % des ventes).
Un peu mieux 230 000 VS 223 000.
Cette progression s'explique par la disponibilité d'une version numérique inexistante il y a un an.
D'un autre côté la version papier se vend moins bien. Il y a transfert.
C'est comme ça!

Aucun commentaire: