mardi 24 août 2010

Avec parcimonie

Actualitté a repéré des chiffres a manipuler à mon avis avec des pincettes. Un auteur vend sur la plate-forme Kindle 200 livres par jour et 100 par mois pour l'Ipad. Conclusion un peu hâtive le Kindle fout une rouste à la tablette.
Sauf que Kindle n'est pas simplement un reader, c'est aussi un moteur de rendu, c'est malin de tout mélanger, dispo sur plusieurs plateformes dont l'Ipad justement.
Le succès du Kindle en l'occurence n'est pas uniquement dû à sa part du marché (40%) des lecteurs électroniques.
Il va falloir faire preuve de plus de discernement.
Ibook dispo sur l'Ipad, l'est aussi sur l'Iphone et bientôt sur le nouvel Ipod.
Si les ventes augmentent et rattrapent celles d'Amazon (c'est pas demain évidemment), conclure au succès de l'Ipad serait faux.

Aucun commentaire: