jeudi 18 février 2010

Quand le papier fout la merde

L'article du NYT est révélateur du mode de pensée des principaux acteurs de la filière livre : on pense papier et ensuite on translate numérique , "l'homotétie" de NKM. Ce type de raisonnement fout la merde. Le modèle du livre électronique est le livre papier, le modèle du livre numérique reste aussi le livre papier. Cete prégnance est un boulet. Qui osera faire table rase (je vous conseille Arvo Pärt après la lecteure de ce billet) ?

Personne...

sauf les auteurs saisissant le numérique à bras le corps pour créer un ouvrage innacessible au papier.

Ils seront aidés (les auteurs) par la presse magazine, la démo de WIRED sur l'Ipad est assez révélatrice de la pauvreté du papier au regard du numérique.

Notez l'inversion, le numérique ne s'enrichit pas, il appauvrit.

Vous pensez papier ? C'est un atavisme. Il vous reste à entreprendre une démarche intellectuelle ou le papier n'est plus la référence mais un héritage.


Aucun commentaire: