lundi 1 février 2010

Amazon encore

1) Amazon accepte les conditions de Macmillan. C'est bien. C'est l'occasion de tordre le cou aux discours démagos  sur un prix du livre "fixé" par les lecteurs à 9$99. Tous les livres numériques ne se valent pas. Ravaler tous les auteurs au même niveau c'est nier et niveller leur travail, leur talent, et celui de l'édition. Ce ne sont pas les fondements de la libre entreprise. L'éditeur est libre de fixer un prix, le lecteur est libre de l'accepter ou de le refuser.

2) En revenant sur le programme d'Amazonencore il est cocasse de n'y trouver aucune version Kindle des ouvrages proposés. Ils se foutraitent pas un peu de notre gueule à Seattle ?

Aucun commentaire: