lundi 18 janvier 2010

Montaigne

"Tous ces jours là il ne s"amusa qu'à estudier Rome. Au commencemant il avait pris un guide françois; mais celui-là, par quelque humeur fantastique, s'étant rebuté, il se piqua , par sa propre estude, de venir à bout de ceste science, aidé de diverses cartes et livres [Antichita di Roma de Lucio Mauro] qu'il se faiasit remettre le soir, et le jour alloit sur les lieus mettre en pratique son apprentissage; si que en peu de jours, il esust ayseemant reguidé son guide"

J'aurai bien aimé avoir Montaigne comme client. Un coup de machine à remonter le temps (Déjà vu hier soir à la télé),  les batteries de mon PRS 505 à bloc et nous aurions discuté de la foi de Michel-Ange ou de la beauté des Romaines, des Florentines ou des Vénitiennes. C'est un leitmotiv chez l'auteur des Essais la beauté des femmes. 

Aucun commentaire: