mercredi 6 janvier 2010

2010 l'heure des choix

Les annonces se succèdent, HP/Microsoft, Apple etc.. je ne sais vraiment pas comment le marché va s'organiser, quelle plate-forme séduira les auteurs hypermédia et le public. En attendant EBouquin nou révèle l'accord entre Sony et le TGV. J'avais eu la même idée il y a deux ans : "                                                          

                                                                 Thalys 

                                                                 Béatrice Pâques

                                                                  Place Stéphanie 20

                                                                  BE- 1050 Bruxelles

 

Boulogne le 3/07/2007

Bonjour Madame,

 

« Thalys avec Léonard »

Vous y avez déjà pensé certainement, n’étant pas sourde aux bruits qui entourent cette expo qui va se tenir pendant six mois à Bruxelles. Mais que faire ? Connaissez-vous les livrels ? Il s’agit d’un nouveau support pour le livre électronique dont le leader est une société européenne, néerlandaise, Irex (http://irex.com). En association avec celle-ci j’ai développé une approche inédite : faire découvrir Léonard en parcourant un guide. Florilèges et parcours, nos   ouvrages  permettent  de voyager sur  les traces du Vinci en France et en Italie, en compagnie de Goethe, Vasari, Freud, Pierre Duhem etc."

Cette idée nous sommes des centaines à l'avoir eu, un seul a réussi Sony, c'est bien, c'est normal. Pas besoin d'avoir lu Schumpeter pour savoir que les grands se parlent entre eux et méprisent les projets des nains. 
Je ne désepère pas, car les Guides MAF sur un Reader dans le TGV cela fait sens, et ce d'autant plus au regard de l'anamorphose. Léonard et d'autres peintres de la Renaissance s'intéressaient à ce phénomène perspectif. "La France du TGV" est une carte anamorphique, elle conclue mon chapitre commencé avec les théories de Brunelleschi et Alberti sur cette représentation révolutionnaire de la peinture.


Aucun commentaire: