jeudi 5 novembre 2009

Ca bouge chez Immatériel

Rue du Commerce, A la Page (j'ai pas trouvé la boutique livres numériques?), Gallimard et Mercure de France, des noms prestigieux et d'autres qui sonnent les "années bulles", voilà chez ou a côté de qui les Guides MAF se retrouvent grâce à Immateriel(pour en savoir plus). 
Ils travaillent bien et leur CA augmente, pour les marges on attend la suite du post du 25/10, tant mieux pour eux et merci à eux de nous faire bénéficier de cette nouvelle vitrine.
Il est loisible d'imaginer les mêmes accords avec Pixmania, Surcouf et autres  vendeurs de camelote proposant des e-readers. On verra si la cohérence d'une telle offre les séduits. Les libraires verront là de nouveaux concurrents biens connus des internautes.
Une visibilité accrue est-elle la recette pour de meilleurs ventes (si ventes il y a ;-)) ?
Je n'en sais rien. Le nombre d'ouvrages augmentant , le bruit va croissant et  seule la notoriété d'un titre, d'une collection, d'une édition est à même de faire la différence (quid de l'originalité?). Je ne crois pas aux mots clés :vinci, homosexuel, ou Joconde sur Google Livres me relèguent dans les bas fonds, il en sera de même chez eux ou I-kiosque dont l'objectif est d'augmenter le nombre de références pour enfin rentabiliser leurs investissements. 
En fait je me retrouve face à un problème classique (brick and mortar) de faire savoir. On en est tous là, mais sans un sous c'est pas simple.


Aucun commentaire: