mardi 15 septembre 2009

Pourquoi ?

Pourquoi le NYT n'a pas encore une liste des meilleurs ventes des E-books ?
Je n'ai pas la réponse, mais quand elle sera dispo nous pourrons dire que celui-ci est enfin accepté par le marché.

Pourquoi le livren doit-il être moins cher ? C'est une évidence ...si votre raisonnement traditionnel vous amène à un comparatif avec le papier. Si vous abandonnez ce type de démarche et pensez que le prix d'un ouvrage numérique est fonction d'une valeur intrinsèque, le talent de l'auteur par exemple, ou l'enrichissement de celui-ci par une approche hypermédia, les 9$99 ne sont plus une référence. Les temps changent, vous êtes au courant ? L'auteur doit gagner plus d'argent que ceux qui vivent sur son dos!

Pourquoi Apple se fout des E-Books ?
C'est dans sa culture. L'Apple I ou II n'a pas été conçu pour les tableurs ou les jeux, mais pour tous types d'applications. Faites bon ce qui vous semble avec nos machines, idem pour l'Iphone, idem pour une IXXX prochaine machine, seul l'Ipod fait exception, mais quelle exception.

Pourquoi le marché français est-il peu ouvert aux livrels ?
Mauvaise question.
Combien de livrels ou livrens sont vendus chez nos voisins? Sans chiffres arrêtons de croire que nous sommes en retard? Si les US, la Chine et la Grande Bretagne sont devant ce n'est pas une surprise. En Espagne, en Italie ou en Allemagne les choses sont sûrement comparables.
Les éditeurs ne jouent pas le jeu, soit.
A quoi jouent-ils ? Vendre 99,9 % de leur production littéraire sous forme de livres (papier).
En attendant le Kindle et Amazon ils auraient tort de faire autre chose, c'est comme cela qu'ils rémunèrent les auteurs et la chaîne du livre. Prouvez-leur, et personne ne peut le faire, qu'ils ont plus à gagner avec le numérique et ils iront.

Le post le plus intéressant de la semaine ? Le retour d'expérience d'RV Bienvault de sa lecture du club des 5 ;-) sur l'Opus. Accéléromètre = gadget , désactivation du flash = gadget. Conclusion les assembleur de livrels ne sont pas des auteurs, on le savait déjà, mais visiblement ils ne sont pas lecteurs aussi. Si oui, ils feraient des machines adaptées à la lecture :-)))
Il se dessine une segmentation des dites machines au regard du type de lecture (romans, guides, presse etc.)
Dans ce cadre Sony France à raison de continuer la vente du PRS505 et d'aller vers le haut.




9 commentaires:

Aldus a dit…

Pour le flash, il ne s'agit pas d'un gadget. Si l'on désire un rafraichissement optimal sans effet de rémanence, on a le flash entre chaque page. Si on est gêné par le flash, on a la rémanence; on a le choix et c'est très bien.
Pour l'accéléromètre, peut-être que certains préféreront le lecture à l'horizontale? Moi je suis pas fan, là aussi Bookeen laisse le choix, c'est bien!

Marc-André Fournier a dit…

@ Aldus. Ils vous payent combien chez Bookeen ? Un Opus gratuit ? Si c'est le cas votre partialité ne m'étonne plus ? Si non... acceptez mes excuses.

Aldus a dit…

Je reconnais bien là votre esprit chagrin habituel. Exemplaire de démonstration jusqu'à la fin du mois. Pour vos soupçons d'argent, vous me faites honte...

Marc-André Fournier a dit…

@ Aldus ."Vos amis Michel et Laurent" sont des malins, vous êtes un bon vecteur de promo.
Argent ou prêt, le coin est enfoncé et votre intégrité égratignée, j'en suis effectivement chagriné (pour rebondir sur votre phrase ;-). Mais ce qui m'attriste le plus c'est la perte de cette impartialité qui caractérisait vos premiers posts, enthousiastes mais non partiaux.

Aldus a dit…

Je ne vois pas en quoi je suis partial, vous déraillez. Clément a lui aussi porté un jugement très favorable sur le Cybook Opus
http://www.ebouquin.fr/2009/08/19/test-cybook-opus-%C2%ABle%C2%BB-livre-electronique-de-poche/
Je trouve que le Cybook Opus, comme le Sonyreader d'ailleurs (relisez mes tests), est un excellent lecteur; cela n'engage que moi, il ne me semble pas avoir dévié d'un iota depuis trois ans et je ne pointe pas sur des bannières quelconques; si vous êtes lassé de me lire...

Marc-André Fournier a dit…

Vos nerfs vous lâchent, il ne faut pas toucher à vos petits protégés :-).
Quant à Clément il fait du business, plutôt bien, mais du business. Ne pas se fâcher avec des annonceurs futurs, là est son dilemme.
Je suis de vos lecteurs de la première heure et croyez-moi vous avez changé. Mais vous n'êtes pas obligé de me croire.

Aldus a dit…

Vous avez la rancune tenace mon cher, c'est bien dommage, vous aussi vous changez, de plus en plus intolérant, aigri, contre la terre entière, c'est bien dommage pour un esprit éclairé par la Renaissance et l'humanisme, sous le signe de Léonard... Allez, je vous lis toujours, sans rancune...

Marc-André Fournier a dit…

L'humanisme de la Renaissance n'est pas celui auquel vous faites référence (les humanités). L'humaniste contemporain de Léonard est une homme féru de latin, celui de Cicéron, de grec, un peu moins, et d'hébreu parfois. Il cherche par monts et par vaux les ouvrages des auteurs antiques et donne naissance à la philologie. S'il est amené à remettre en cause l'histoire (la donation Constantin) et le pouvoir (Machiavel) sa passion est avant tout tourné vers le texte en lui-même (nouvelle traduction de Vitruve par Alberti par exemple). La morale et la philosophie ne sont pas un sujet d'étude en eux-même. On revient aux sources en offrant une traduction et un style "pures" . Evidemment il y a Ficin et Pic de la Mirandole , qui tentent d'élaborer des nouveaux courants "philosophiques", sans grand succès. Pour la suite Gguide MAF sur Michel-Ange

Aldus a dit…

Je vous préfère dans ce registre...