mardi 22 septembre 2009

Les 7 questions (je reveindrais bientôt sur le 7)

Les sept questions de Place de la Toile,  mes réponses.


1. le livre numérique n'est qu'une question de support ?

C'est une évidence, la numérisation est une question de support électronique. Celui-ci bride ou libère l'écriture "numérique", accélère ou freine la pénétration du livre numérique. Sans support pas de livre numérique. 

Mais qu'est-ce qu'un livre numérique ? Il manque une définition.

2. le livre numérique est l'adversaire du livre papier ?

Mauvaise question. On ne boxe pas dans la même catégorie, inutile de l'affronter on ne fait pas le poids.  J'ai choisi mon camp, mais l'autre camp me fournit en docs, lectures, nous sommes héritiers et redevables.

3. la lecture sur écran est une forme distraite de lecture ?

Non, pas plus que celle sur papier. Ma concentration n'est pas liée au support, mais à l'écriture. L'hypertexte est par exemple très distrayant.

4. un livre numérique n'est qu'un livre papier sur un écran ?

Ben il fallait poser la question avant ?

Pour ma part c'est non. Je n'ai pas encore écouté les réponses des  intervenants,  mais pour les ingénieurs et les éditeurs c'est une évidence. Il existe une chape de plomb sur la puce de silicium. Homère.pdf est  un livre numérisé,  pas un livre numérique (distingo).

5. l'édition numérique signe la fin de l'éditeur ?

C'est souhaitable pour tous ces enfoirés qui saignent les auteurs. Editeurs je vous hais ;-))

6. l'édition numérique signe la fin de la librairie

J'aurai dit oui l'année dernière. Avec les initiatives d' Amazon et B&N je suis plus circonspect. Mais le petit libraire va devoir changé de mentalité, je ne me fais pas de soucis pour la FNAC pour les autres si (quoique chacun sa ....)


7. l'édition numérique signe la fin de l'auteur ?

Au contraire elle le libère d'une écriture figée, d'un éditeur conservateur et imbu de sa fonction. Elle fait de lui un nouveau pionnier s'il le veut bien.

Aucun commentaire: