mercredi 2 septembre 2009

Dans L'Express


IV. AMPHORE... AROBASE

@ n'est pas un signe de ponctuation, mais on le mentionne en tant que séparateur omniprésent. En 1972, Ray Tomlinson, expéditeur du premier courrier électronique sur l'Arpanet (ancêtre d'Internet) emploie @ dans son adresse. Il sait que cette abréviation commerciale se lit « at » dans une formule comme « 10 items @ $1.95 » (10 articles à 1,95$ pièce). L'historien italien Giorgio Stabile en a trouvé la plus ancienne attestation dans une lettre de 1536, envoyée par un marchand florentin à un confrère espagnol : @ y désigne l'amphore, unité de mesure antique (12,5 kg). Stabile trouva ensuite, dans un dictionnaire latin-espagnol de 1492, le latin amphora traduit par arroba. Via le commerce vénitien et ibérique, le symbole s'acclimata dans le nord de l'Europe, avant de traverser l'Atlantique. Aux Etats-Unis, il ne désigna plus un poids, mais le prix à l'unité. Présent dès la fin du XIXe siècle sur le clavier des premières machines à écrire américaines, il émigre sur les ordinateurs. Né dans le commerce maritime, ce signe devient l'outil d'une autre forme de navigation. Les Espagnols font observer que le mot possède une patine littéraire, puisque Baltasar Gracián, leur Montaigne, écrit : « Más vale un grano de cordura que arrobas de sutileza » (mieux vaut un grain de bon sens qu'arrobes de subtilité).

"un @ di vino, che è 1/30 di botte, vale 70 o 80 ducati" (une amphore de vin, qui est le trentième d'un tonneau, vaut 70 ou 80 ducats). Notons au passage que l'on retrouve presque les mêmes mots dans l'une des Nouvelles exemplaires (« Rinconete ») de Cervantès : "una bota a modo de cuero, con hasta dos arrobas de vino" (une outre en peau, pleine d'au moins deux arrobes de vin).

Enciclopedia Treccani

"un @ di vino, che è 1/30 di botte, vale 70 o 80 ducati" (une amphore de vin, qui est le trentième d'un tonneau, vaut 70 ou 80 ducats). Notons au passage que l'on retrouve presque les mêmes mots dans l'une des Nouvelles exemplaires (« Rinconete ») de Cervantès : "una bota a modo de cuero, con hasta dos arrobas de vino" (une outre en peau, pleine d'au moins deux arrobes de vin).

Aucun commentaire: