mercredi 26 août 2009

Sony ne fait plus...

Sony ne fait plus la course en tête. Seule pendant un temps à croire au livrel la firme Nippon s'est fait dépasser et cours après une pôle position accaparée par Kindle. Les effets d'annonces sont comme le soufflé, une fois le micro coupé, l'excitation tombe d'un cran, la raison reprend ses droits.

Les commentateurs ne peuvent s'empêcher aujourd'hui de comparer toutes nouvelles machines, tous nouveaux services avec celles et ceux de Seattle. Et si celà n'existe pas à l'ouest des US, un concurrent autre est déjà en lice. Je ne vois rien de très excitant  dans la nouvelle famille des Sony e-reader, d'autant que les services (overdrive et words move me) seront difficilement transposables sur notre sol. Nous verrons débarquer chez  nous une offre amputée, c'est dommage. 

En sacrifiant la qualité de lecture ( d'après les photos plus on monte en diagonale et moins le contraste est bon (mais c'est seulement un cliché)) pour le tactile (encore une comparaison avec qui vous savez) Sony n'a peut-être pas fait le bon choix.  

En fait Sony ne fait plus rêver.

La seule info  vraiment réjouissante de la semaine est le partenariat d'Irex avec B&N. La firme batave, qui a enfin compris que le marché des livrels était plus intéressant que celui du zéro papier,  va apprendre plein de chose en travaillant avec le libraire, et ses capacités d'innovations en seront certainement boostées.

Aucun commentaire: