jeudi 13 août 2009

Qui s'emmêle les pinceaux ?

Qui du NYT, de Sony ou des lecteurs s'emmêlent les pinceaux à la lecture de l'annonce du fabricant Nippon sur E-pub et sa librairie ?
Le journaliste peut-être, qui associe un peu vite e-pub avec liberté et ouverture.
Les lecteurs aussi qui sont un peu naïfs.
Croire que les grandes maisons d'éditions abandonnerons les DRM aujourd'hui, c'est croire que la crise nous poussera à changer le système capitaliste.
Chez Sony, E-pub, Adobe et DRM même combat. C'est pas nouveau, c'est pas mieux que chez Amazon, ou E-pagine, c'est pas pire.

Aucun commentaire: