samedi 15 août 2009

Pourquoi je râle



Trois images d'éditions, communes, de Platon.
La première est proposée par J-Y Dupuis, un PDF remis en page par RV Bienvault. J'attire votre attention sur la note de bas de page. Une invitation à lire des passages de La République. Une indexation efficace, car toutes les éditions papier reprennent cette forme. Pour les éditions numériques elle n'existe pas. Si je veux retrouver le passage particulier, je dois me taper le mode recherche avec un mot clé, ce qui n'est pas forcément pertinent. Seul alternative lire l'ouvrage en espérant être assez concentré pour retrouver le passage proposé.

La seconde est proposée par Livres et E-books. C'est Ebouquin qui m'a mis sur la piste. Le commentaire est élogieux :"Tout d'abord la qualité est prioritaire ici à la quantité, les ebooks sont ainsi générés avec LaTeX, tout comme sur Feedbooks, qui est un éditeur de texte scientifique à la base qui respecte les normes de typographie courantes (kerning ou crénage, ligature, pas de pages orphelines, pas de double espace, césures des mots intelligentes, vraie justification du texte)"
Franchement je ne vois pas de différence avec celle de J-Y Dupuis. Ce dernier utilise peut-être le même outil, mais n'en fait pas un argument. Une différence toutefois, l'introduction de l'ouvrage, n'est pas reproduite chez Livres et E-books. Il doit y avoir une raison, droit d'auteurs sûrement.
Je suis de ceux qui lise avant ou après mais toujours l'introduction, ou la préface etc.. N'ayant pas la science infuse je m'en remets facilement à ceux qui savent.

La troisième est l'édition papier de GF vendue 5€50. Tout y est. En haut j'ai mon repère d'indexation, mon introduction et mes notes en fin d'ouvrage (inexistantes sur les éditions numériques).
Ça change quoi, me direz-vous ? Tout.
D'un texte fondateur de la culture occidental je puis en étant savant me passer des commentaires et notes des gens qui avant moi ont étudié Platon.
Les versions PDF savent que je suis même un "ami intime" d'Aglaophon (note 34 du GF) et un familier des œuvres de Polygnote.

Je râle contre ces éditions car elle ampute le livre d'une dimension : celle d'outil des connaissances. Vous l'avez compris je ne suis pas savant ni omniscient, j'ai besoin des lumières des autres.
La profondeur, la pertinence de ces textes, ce n'est pas du Marc Lévy, risquent de m'échapper car le contexte m'est inconnu. Je ne sais de qui ou quoi parle Platon. C'est aussi simple, je suis presque aveugle et sourd. C'est en cela que les éditions numériques du jour ne me satisfont pas. Les césures et autres détails sur la forme sont secondaires, c'est du fond dont je parle et c'est autrement plus grave.
Et la gratuité n'est pas un bon argument. C'est gratuit, ce qui reste à voir car la médiation vers Amazon sur Livres et Ebooks prouve le contraire, alors tu la fermes!
Eh bien non.
Nous sommes encore loin du papier, quant à le dépasser c'est une autre histoire, celle de l'hypermédia.

4 commentaires:

Jean-Yves Dupuis a dit…

Bonjour,
Je n'ai pas très bien compris ce à quoi vous faites allusion quand vous parlez de ce qui manque dans la version numérisée que j'ai mis en ligne.
D'abord, pour la notice sur la vie de Platon, d'Émile Chambry, il est vrai que je ne l'ai pas mise dans toutes les oeuvres numérisées, elle l'est cependant dans Le Politique et d'autres, j'ai estimé que ce serait redondant de toujours la répéter, étant donné qu'elle est identique dans les volumes papier qui m'ont servi de référence.
J'ai inclus cependant toutes les notes de fin de volume, que j'ai converti en notes de bas de page.
Et pour les séparations numérotés (je ne sais pas comment on appelle cela), elles sont incluses. Regardez encore Le Politique.
Je n'ai pas le Timée devant moi, l'ayant emprunté dans une bibliothèque, mais j'ai l'Apologie de Socrate, le Criton, et d'autres.
J'aimerais savoir ce qui manque à cette numérisation, pour que je puisse l'ajouter.
Bonne journée.
Jean-Yves Dupuis.

Marc-André Fournier a dit…

Bonsoir, décalage horaire oblige ;-)
Concernant l'introduction, je parle de Livres et E-books et non pas de votre version (j'ai écrit ce post après avoir pris connaissance de leur soit disant distribution gratuite). J'ai bien peur que l'introduction soit obligatoire pour chaque version, le lecteur n'est pas obligé de lire tout Platon.
Concernant les notes de bas de pages j'ai fait un amalgame, je n'aurai pas dû car en effet vos notes même sur le Timée sont bien en bas de page. Excusez-moi.

Par contre ce que j'appelle l'indexation est manquant.
Dans la note du Timée, nous avons ce genre de référence : "La première est le mythe de l’Atlantide (19 a-27 c) ; les deux autres ont pour objet la formation du monde (27 c-69 a) et celle de l’âme et du corps de l’homme (69 a-fin". Dans la note du Politique nous avons : "Le dialogue se divise en trois parties d’inégale étendue. La première (258 b-277 d) est la définition du roi comme pasteur du troupeau humain ; la deuxième (277 b-287 b), la définition du tissage, pris comme exemple pour aider à celle de la fonction royale ;" etc.. Idem sur la page prise en exemple du Timée en référence à La République.
Impossible dans le texte de retrouver ces repères (258b-277 d)si pratiques, autant qu'un lien hypertexte.
Lire le Timée en entier pour retrouver un passage passe encore, me taper de la Physique d'Aristote en entier pour un passage (expérience vécue) m'emballe bcp moins ;-)
J'espère avoir été plus clair.
Cordialement
MAF

Marc-André Fournier a dit…

Merde je suis très con , j'aurai dû aller plus loin sur la version Livres et Ebooks faut que je me calme. Il existe des notes reléguées en fin de volume. Seulement les mots grecs sont remplacés par des points d'interrogation (Le Banquet). A quoi sert Latex ???
Il n'empêche j'écris des conneries.

Jean-Yves Dupuis a dit…

Pour ce qui est du site (Ebooks gratuits et livres électroniques), c'est du repiquage, sur Wikisource selon leur dire, mais il y en a bien de mon site. Ça, tout le monde peut le faire. Probablement que c'est les liens payants sur Amazon, qui intéressent plus ces gens.
Et j'ai déjà fait du LaTex, et ce n'est pas si facile... il y a bien des programmes qui prétendent convertirent des fichiers à la volée mais ça donne un peu n'importe quoi. Pas étonnant alors que les caractères grecs ne soient pas reproduits.
J'ai abandonné LaTex qui ne m'apportait absolument rien.
Pour ce qui est de Platon, je vais examiner l'affaire dans les prochaines semaines.
Bye.
Jean-Yves.