vendredi 14 août 2009

Elle est bien bonne

Petit dialogue à 3 sur le blog RV Bienvault (Aldus 2006) concernant la qualité des éditions électroniques avec pour référence Manuce.
Au cours de la polémique un reproche de notre "amphitryon" : "A propos d'édition papier justement, bien dommage que nous n'en disposions pas de vos guides."
Cette réflexion m'a ramené quelques mois en arrière avec L Soccavo (toujours pas de MAJ du Cybook Lorenzo ;-( ). Celui-ci me reprochait mon édition papier sur Lulu, il avait raison, depuis je l'ai supprimée, de toute façon elle est vite devenue obsolète.
Hors donc, il est dommage de voir dans le camp des pionniers des livrels et livrens ce type de réflexion, de référence.
Le livre numérique pour grandir et s'imposer doit s'affranchir du papier. C'est difficile sûrement et peu d'entre nous y consente, mais il faut être cohérent et choisir son camp une bonne fois pour toute.
J'ai fait un choix : celui de l'hypermédia, de la modernité, ma référence n'est pas Aldus, c'est du passé, elle n'existe pas (quoique Léonard m'ait bien aidé). Je tente de construire, maladroitement peut-être, une nouvelle écriture, une nouvelle lecture.

Aucun commentaire: