samedi 25 juillet 2009

Ecrire des guides hypermédia

Samedi 24/07, Paris se vide, la France se met en congé et j'écoute des œuvres de Costanzo Festa (1490-1545). Deux morceaux au moins ont attiré mon attention : Super flumina Babylonis et Quis dabit oculis. Deux motets, j'expliquerai dans le guide France/Léonard ce qu'est un motet, composés pour les funérailles de Louis XII et Anne de Bretagne (je ne respecte pas la chronologie, mon côté macho sans doute). Et de me répéter encore une fois en jetant un œil à la fenêtre :
1) Pour le temps à venir les mecs de Météo France feraient bien d'acquérir une grenouille
2) Au 21 ème siècle le cloisonnement des arts doit voler en éclat.
Je veux écouter un morceau de musique là où il fut créer pour la première fois, s'il ne m'est pas possible d'y être ( en l'occurrence la Basilique de St Denis) la vidéo supplée à cet inconvénient et accompagne au même titre que le livret, l'œuvre. Les supports hypermédia (PSP, Ipod etc..) et notre livrel doivent être le vecteur de cette nouvelle approche de la culture. P-H Colin (4D Concept) m'a avoué sa déception à la lecture des Guides MAF. Il ne pouvait d'un clic accéder aux motets et autres frotolle proposés pour accompagner Léonard. Il est déçu, je suis frustré et ce depuis des mois.
Et si franchement les nouveaux PRS de Sony ne s'approchent pas d'une convivialité à laquelle nous sommes habitués depuis le premier MAC, il y a 20 ans, c'est à désespérer de la marque nippone.

Aucun commentaire: