vendredi 10 juillet 2009

Brentano's

C'est la BNP qui a coulé Brentano's (voir Le Monde). Mais le bailleur pouvait être le sponsor de Zidane ou celui de n'importe quel sportif dont l'image se vend mieux que celle d'un intellectuel.
Les cuisses sont porteuses, le cerveau non!
Enfin peu importe, la dernière fois que je suis entré dans la boutique de l'Avenue de l'Opéra c'était pour voir si le Cybook y était exposé. Non et ça sentait déjà le sapin. Le store était déglingué et pourri, la boutique triste à mourir.
En fait les propriétaires immobiliers de la capitale sont des tueurs bien plus efficaces que ne l'est le livre numérique pour un libraire. D'autres vont certainement connaître le même sort.

Aucun commentaire: