vendredi 12 juin 2009

Le CD est un livre

Évidemment après l'annonce d'Amazon France je suis allé sur son magasin MP3. Je n'avais aucune envie d'acheter car je ne possède pas de lecteur MP3 mis à part mon PRS505, qui n'en est pas vraiment un. Un rappel : un fichier MP3 est d'une qualité sonore déplorable, rien à voir avec un CD. Ce n'est plus de la musique mais du bruit que l'on entend, j'exagère mais pas bcp. D'un autre côté difficile d'imaginer mes guides avec une qualité CD pour chaque morceau proposé, 11 et 13 respectivement, je crois, pour la France et la Toscane de Léonard, trop lourd.
Quand pour tester la richesse du catalogue MP3 j'ai taper Glass, Philip Glass j'ai été agréablement surpris par la disponibilité de tous ses albums avec une mention particulière pour The Civil War à 2,89 € c'est l'un de ses meilleurs et à ce prix on peut se passer du livret, quoique.
Je suis allé plus loin avec Tromboncino le roi de la frotolla. Deux albums seulement c'est peu et les prix sont aux alentours de 9 €. Et là qui va acheter ? Qui connaît cet artiste gracier par Isabelle d'Este pour le meurtre de sa femme et son amant ?
Les titres en italien ne sont pas vraiment évocateurs, pas de paroles ni de traduction, pas d'introduction ni d'explication, le MP3 est orphelin du livret. Sans ce dernier, sans les mots, nombre d'albums perdent de leur intérêt culturel. C'est vrai pour Don Juan, c'est vrai pour Tommy, c'est vrai pour Sergent Pepper.
Et je vous rappelle l'excellent travail de Jordi Saval (Tous les matins du monde par exemple) qui pour son Christophe Colomb associe les derniers travaux des historiens hispaniques sur les origines du découvreur des Caraïbes.
Cette richesse est, pour le moment ?, inaccessible avec un fichier MP3.
On est dans une démarche mercantile qui s'affranchit de toute dimension culturelle, c'est dangereux.

Aucun commentaire: